Une brève histoire des techniques de combat

Comment se fait-il qu'aujourd'hui la majorité des praticiens de kungfu ne peut pas se défendre efficacement ?
Par le Grand Maître Wong Kiew Kit - traduit de l'anglais par Hubert Razack

Il y a bien longtemps, lors des premiers combats à main nu, les mouvements des combattants étaient aléatoires et dénué de technique, comme c'est le cas de nos jours pour les gens qui n'ont pas été entrainés. Au fil du temps, les combattants ameliorèrent leurs techniques grace à leur expérience de combat. Ils parvinrent tout d'abord à des techniques élémentaitres, comme celles qu'on trouve dans la boxe ou dans le kick boxing, puis plus tard à des techniques plus sophistiquées, que l'on trouve dans d'autres arts martiaux.

Finalement, après des siècles de combat et d'évolution, ces techniques ont été stylisées et regroupées dans le Kung fu Shaolin. Au fil de ces longs siècles d'évolution, de nombreuses techniques Shaolin sont devenues tellement sophistiquées que les personnes non initiées ne reconnaissent généralement pas leur application au combat.

Les combattants ont sans doute commencé à donner des coups de poing ou des coups de pied aléatoirement dans tous les sens. Petit à petit, ils ont découvert que certaines facons de donner des coups de poing étaient plus avantageuses. Par exemple : adopter une certaine posture au lieu de jeter son corps en avant, ou bien n'utiliser qu'une seule main pour se couvrir au lieu de remuer sauvagement les deux bras.

Plus tard, ils ont découverts des techniques plus sophistiquées pour faire tomber leur adversaire, ou pour les prises de main. En meme temps, d'autres experts de combat ont realisé que certaines techniques de respiration ou certaines pratiques méditatives leur permettaient d'etre plus relaxé, d'avoir plus de clarté mentale, plus d'endurance, et plus de force de frappe.

Ce dévelopement devint non seulement de plus en plus rapide, mais également plus systématique et cohérent lorsqu'il devient institutionalisé. En d'autres termes, au lieu d'avoir un seul maitre qui partage son expérience avec un seul éleve, les arts de combat furent transmis au sein d'une école, et basés sur l'expérience de nombreux maitres. Le temple shaolin fut le premier cas de ces institutions.

Par conséquent, il n'est pas pertinent de se demander si les techniques de kung-fu peuvent être utilisées pour le combat. Elles ont évolué pendant des siècles de combats réels ! C'est précisement car elles ont évolué sur une si longue période qu'elles sont aujourd'hui sont si différentes de ce qu'elles étaient au début. Les éleves doivent donc passer du temps à apprendre à utiliser ces techniques. Sans formation systématique, les élèves de kungfu seront incapables d'utiliser efficacement les techniques, même si ils sont capables de les exécuter magnifiquement en démonstration en solo .

Les techniques de combat plus simples, comme les coups de poing ou les coups de pied directs, peuvent être apprises facilement et rapidement. Les techniques plus sophistiquées demandent plus de temps et d'efforts.

On peut utiliser l'analogie d'un vélo et d'une une voiture. Les deux sont des véhicules de transport. Il est plus facile et plus rapide d'apprendre à faire du vélo. Mais si vous prenez le temps d'apprendre à conduire une voiture correctement, vous verrez que c'est non seulement plus efficace, mais aussi plus confortable. De même, une fois que vous avez appris à utiliser Kung Fu Shaolin pour le combat, vous verrez que c'est non seulement plus efficace, mais apporte également beaucoup d'autres avantages.

Comment se fait-il alors qu'aujourd'hui la majorité des praticiens de Kung Fu ne peut pas se défendre efficacement contre les Boxeurs, Kick-boxeurs, karatékas, les exposants de Taekwondo, les combattants de Muay Thai, les lutteurs, ou les praticiens d'autres systèmes martiaux ? La réponse est évidente, bien que de nombreux pratiquants de Kung Fu refusent de l'accepter : ils n'ont simplement jamais appris à utiliser leur art pour se défendre; ils n'apprennent que des formes démonstratives.