Les quatres versions du Kung Fu Shaolin

Extrait des questions / réponses du site internet de Grand Maître Wong Kiew Kit
Traduit de l'anglais par Hubert Razack

Q: Je voudrais vraiment apprendre l'art du Kung Fu Shaolin. Est-ce que vous pourriez s'il vous plaît m'aider ?

R: Il est remarquable de rêver d'apprendre et de pratiquer le Kung Fu Shaolin. Pour rendre votre rêve utile et fructueux, il est nécessaire de connaître les deux points suivants, qui ne sont pas souvent appréciés - y compris par ceux qui ont pratiqué le Kungfu Shaolin depuis de nombreuses années.

En raison de sa longue histoire, il existe aujourd'hui de nombreuses versions du Kungfu Shaolin. Elles peuvent cependant être généralisées dans les quatre catégories suivantes :

1) Le Kung Fu Shaolin de haut niveau. C'etait par le passé le Kungfu pratiqué par les meilleurs moines du temple de Shaolin en Chine. Il est très efficace en combat, utilise la force interne, contribue à une excellente santé, et developpe la cultivation spirituelle.

2) Le Kungfu Shaolin de niveau moyen. Il est efficace en combat et contribue à une bonne santé. L'accent est mis sur le combat et la force externe, comme par exemple frapper des sacs de sable ou des poteaux en bois. Sa formation contribue à une bonne santé, mais si la pratique est incorrect ou excessif, elle peut devenir nuisible à la santé.

3) Le Kung Fu Shaolin de bas niveau. Ses praticiens pratiquent des formes de kungfu Shaolin authentiques, mais ils ne savent pas comment les utiliser pour se defendre. Il n'y a egalement pas de developpement spirituelle. Ils empruntent des techniques d'arts martiaux comme le Karat ou le Kick- Boxing, et la pratique peut être préjudiciable à leur santé.

4) "Les poings fleuris et les pieds de broderie". Les pratiquants ont de belles formes de Kungfu Shaolin, mais n'ont pas de force et sont inefficaces en combat. Leur pratique contribue à une bonne santé.

La plupart du Kungfu Shaolin pratiqué aujourd'hui appartient à la troisième et quatrième catégories. La seconde catégorie est rare, et la première est extremement rare.

Si nous acceptons que le Kungfu est un art martial, on peut se demander si les troisième et quatrième catégories peuvent être appelées Kungfu. Bien que ceux qui pratiquent la troisième catégorie peuvent se battre, ils utilisent en général des techniques d'autres arts martiaux pour leur combat, et non pas les techniques de Kungfu.

Il est important de réaliser ce premier point afin d'eviter de passer des années à pratiquer sans en tirer le moindre bénéfice. Pourquoi est-ce cas ? Car il est possible d'atteindre le haut niveau d'un art de bas niveau, ce qui est de nos jours assez fréquent chez de nombreux pratiquants de Kungfu.

Le deuxième point important est de connaitre la différence entre apprendre et pratiquer. Apprendre consiste à connaitre de plus en plus d'information, souvent en théorie. Pratiquer implique de passer du temps sur ce que l'on a deja appris.

Même si vous avez la rare chance d'apprendre un art de haut niveau, vous n'en tirerez pas beaucoup de benefices si vous ne pratiquez pas régulièrement et suffisamment. Vous aurez beau connaître toute l'histoire et la philosophie du Kungfu, mais vous ne serez en mesure de vous défendre, d'avoir une bonne santé, de la vitalité, ou faire l'expérience de la paix et de la joie spirituelle.

Article original publié sur le site du Grand Maître Wong Kiew Kit
http://shaolin.org/answers/sp-issues/versions.html